En fait, il n'est vraiment pas simple de tenir un blog littéraire. Quand j'ai aimé un livre, et que vient le moment d'en parler, je pourrais en écrire des tonnes, décrire le comportement des personnages, la raison pour laquelle je pense qu'il agisse de telle ou telle façon, ce qu'ils feront par la suite. Tenter de décrire l'atmosphère, les odeurs, les goûts évoqués lors de la lecture. En gros, je pourrais presque écrire un livre sur le livre.

Mais soyons réaliste : moi même la première, quand une critique de livre dépasse les 15 lignes, je ne la lis pas. Le mieux serait donc de la faire en quelques mots, voir quelques photos, de manière efficace. Mais dans ce cas, je ne peux pas dire tout ce que j'ai envie de dire sur ma lecture.

Je suis donc en train de chercher la manière d'écrire mes articles qui me donnerait envie de les lire si je tombais dessus, sans pour autant me frustrer dans l'écriture (je suis beaucoup trop bavarde, tout le monde le dit). Ce qui explique que la critique de Bridget Jones : Mad about the Boy ne soit pas encore publiée.

Mais il va falloir que je me dépêche un peu : je viens de finir A Dance with Dragons (le cinquième tome de "A Song of Ice and Fire", de George R.R. Martin, saga plus communément connue en France sous le nom de "Trône de fer"), et il faut nécessairement que je le chronique également !

Donc ne vous inquiétez pas : c'est long à venir, mais ça va venir ! Quand j'aurai trouvé la solution à mon dilemme.